Galerie art 3e parallèle expo Paris 3e exposition tableaux dessins peinture sculpture céramique Cam Dup Morille Delphine Vaute Helene Paris Maelle de Coux jeune rue

Galerie art 3e parallèle expo Paris 3e exposition tableaux dessins peinture sculpture céramique Cam Dup Morille Delphine Vaute Helene Paris Maelle de Coux jeune rue

 

EXPOSITIONS

ACTUELLEMENT

La Condition Géographique

NELLY MONNIER et HELENE PARIS

Exposition 19 mai – 17 juin

Vernissage le Jeudi 18 mai
à partir de 18H30 En présence des artistes

Hélène Paris et Nelly Monnier se sont connues en 2015 sur les réseaux sociaux. Quelques mois plus tard, en été, Nelly propose à Hélène d’entamer une correspondance dessinée, par mail et par voie postale qu’elles intitulent «Correspondance immédiate ».

S’engage alors, dans une pratique quotidienne, un échange de dessins où la proposition de l’une devient le début de la proposition de l’autre, dans une mise en oeuvre d’une anadiplose dessinée.

Voir l’expo

Lire le dossier de presse

EXPOSITIONS PASSEES

BOSS – MAKIKO FURUICHI

Exposition personnelle

du 11 avril au 13 mai 2017

L’exposition BOSS de Makiko Furuichi est un hommage vibrant et coloré à Jérôme Bosch, 500 ans après sa mort. Une cinquantaine d’aquarelles couvre le mur et révèle, en des formes floues, certains détails des peintures de Jérôme Bosch.

Sensible à l’humour et à l’ironie du peintre, Makiko Furuichi y dépeint une apocalypse jouissive, carnavalesque, prétexte à des formes chargées d’une douce fragilité.

Laissant la couleur évoluer d’elle-même, de façon presque organique, par la tache librement jetée sur la feuille, elle peint dans des couleurs vives, des personnages joyeux, impatients et animalisés. Ces êtres étranges, monstres fantastiques et créatures hybrides, en l’absence de leur contexte infernal, redeviennent des êtres fragiles, animés par l’absurdité de leur action.

Entre le songe, la vision et le rêve, Makiko Furichi nous ouvre les portes de son univers mental et nous livre sa libre interprétation de l’oeuvre du peintre flamand.

 

Clémentine POQUET  « COSMOGRAPHIES»

Exposition personnelle

Exposition du 3 février au 25 février 2017

Les friches industrielles, les mines désaffectées, les territoires à l’abandon sont des espaces vidés, déshumanisés, trace d’une expérience humaine révolue. Ce sont des lieux interstitiels, en rupture avec la société urbaine, productiviste et contrôlante, où chaque espace a une fonction bien définie.

Ces ruines modernes apparaissent alors comme des limbes, entre nature et culture. Mais ce sont aussi des lieux de possibles, l’espoir d’un territoire à reconquérir, un espace de « flottement ».

Voir l’exposition

Lire le dossier de presse

« DESSIN ET CONTEMPORAIN »

Exposition collective

Du 3o Octobre au 18 décembre 2016

Avec: PieR Gajewski, Camille Girard & Paul Brunet, Sophie Guerrive, Fabien Granet, Samuel Neuhardt, Clémentine Poquet, Delphine Vaute, Et les étudiants de l’École européenne supérieure de l’image : Jialei Duan, Clémentine L’Heryenat, Alexandre Petot

La galerie 3e Parallèle a le plaisir de participer en tant que partenaire aux côtés de L’espace culturel Les Modillons, le salon DDESSINPARIS, l’Ecole européenne supérieure de l’image (EESI) et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image à la première édition de PASSERELLES, à Vindelle et Angoulême, sur le territoire de la Nouvelle Aquitaine, manifestation annuelle inédite visant à mettre en valeur les liens qui unissent le dessin plasticien et la bande dessinée.

Voir l’exposition

« PEUT ETRE QUE QUELQUE CHOSE METTRA FIN A L’ENNUI »

Exposition collective

du 4 au 24 novembre 2016

Avec,

Makiko Furuichi, Astrid Huguet, Hélène Paris, Clémentine Poquet, Camille Sarda, Delphine Vaute

L’exposition « Peut être que quelque chose mettra fin à l’ennui » est une proposition singulière et personnelle d’aborder l’ennui sous sa forme créatrice. L’exposition se propose de rendre à l’ennui son rôle extraordinaire. Chaque artiste nous livre son interprétation de ce sentiment lancinant et exprime les méandres de sa réflexion.

Voir l’exposition

Communiqué de presse

22ème édition du Parcours de l’art en Avignon – Festival d’art contemporain

Exposition collective

Du 2 au 23 octobre 2016

Durant trois semaines, du 2 au 23 octobre, le Parcours de l’art en Avignon, invite 36 artistes à exposer leurs travaux dans 19 lieux prestigieux du patrimoine avignonnais.

Clémentine Poquet a le plaisir de faire partie de cette sélection. Le Parcours de l’art ayant choisi le Territoire comme thématique de sa 22ème édition, elle y montrera une nouvelle série de dessins inédits, « Le déplacement des dunes » dans le cloitre Saint Louis.

Voir l’exposition

 

Galerie 3e Parallèle, dessin tempête palmier et immeuble

Clémentine Poquet « DÉRIVE SUR UNE VARIABLE EN PENTE »

Exposition personnelle

Dessins et Textes

Du 20 mai – 18 juin 2016

«DÉRIVE SUR UNE VARIABLE EN PENTE» est la première exposition personnelle de Clémentine Poquet à la galerie.

Elle y présente une série de dessins au fusain et de textes générés par les moteurs de recherche et librement réinterprétés.

À travers une oeuvre en forme de jeu, tel un « cadavre exquis», elle révèle une nouvelle syntaxe développée par internet, et trouble davantage la réalité suggérée par ces nouveaux médias, interrogeant la dématérialisation numérique et son potentiel en tant que vecteur d’imagination et de poésie.

Voir l’exposition

Delphine Vaute « TALES OF ANYTHING »

Exposition personnelle18 mars -16 avril 2016

« Tales of anything » est la deuxième exposition personnelle de Delphine Vaute à la galerie 3e Parallèle.

Avec « Tales of anything », Delphine Vaute poursuit sa recherche autour de cet état flottant entre la petite enfance et l’adolescence, où l’individu est pleinement conscient de ses actes et est loin d’être innocent, comme on aime à le croire. A l’image de « Sa majesté des mouches » de William Golding, qui a inspiré le film de Peter Brook, « Tales of anything » met en scène un monde d’enfants, où l’adulte est absent, des enfants livrés à eux-mêmes dans une nature sauvage qui révèle sa troublante morbidité.

Voir l’exposition

Téléchargez le communiqué de presse

peinture à l'huile, portrait d'enfant orange et gris, galerie 3e Parallèle, Paris

Makiko Furuichi « MEETING AGAIN »

Exposition personnelle

8 janvier – 20 février 2016

« Je pratique la peinture à l’huile, dans laquelle je développe mon intérêt au temps éphémère et à l’instantanéité. Je tente de garder une trace de moments éphémères, car ces moments minuscules et insaisissables, sont ceux qui nous composent. Chacun d’eux a une importance capitale dans notre vie, comme dans l’espace de la toile où une seule goutte de peinture peut faire radicalement basculer l’ensemble.

L’un des axes de mon travail plastique pourrait être la question de la liberté, qu’elle soit en art ou dans nos rapports sociaux, j’ai longtemps laissé la couleur évoluer d’elle même de façon presque organique, par la tache librement jetée sur la toile, en réponse à cette liberté formelle, j’ai peint et dessiné dans des couleurs vives, des êtres joyeux, impatients et animalisés, l’animalité représentant pour moi, une possibilité de liberté sur laquelle les humains pourraient prendre modèle »

Makiko Furuichi

Voir l’exposition

plaque de céramique laurent dufour, Galerie 3e Parallèle

Franck Dorat,  Laurent Dufour, Camille Sarda « HUMEURS »

Exposition collective

Du 5 novembre au 28 novembre 2015

La galerie 3e parallèle réunit Franck Dorat, Laurent Dufour et Camille Sarda autour de la ligne, de l’espace et du vide, à travers leurs différents médiums le fer, la céramique et le dessin.

Téléchargez le communiqué de presse

 

 

Lyndie Dourthe, suspension tissu , Galerie 3e Parallèle

Lyndie DOURTHE  X  Dietlind WOLF  » MIRABILIA « 

Exposition collective

Du 4 septembre au 17 octobre 2015

« Mon travail tente de porter un regard étrange et délicat sur le monde qui nous entoure, une vision décalée, entre douceur et violence, floraison et pourriture. Les os, le sang, les fruits, les papillons,… ce qui est périssable, éphémère et fragile, nous fascine et nous repousse en même temps.

Chaque pièce de tissu tente d’établir des passerelles entre corps, science et poésie. »

Lyndie Dourthe

Téléchargez le communiqué de presse

Hélène PARIS « A L’ECART DU VISIBLE »

Exposition personnelle

du 19 mai au 1er août 2015

Avec la série « A l’écart du visible », Hélène Paris explore à travers la répétition de motifs géométriques, le sens du geste mécanique répétitif dans sa pratique du dessin, dans une confrontation existentielle avec le corps, l’espace et le temps.

Biographie

Galerie 3e Parallèle, aquarelle trois hommes et des plantes, Makiko Furuichi

Makiko Furuichi « MUSCLES »

Exposition personnelle

du 02 avril au 15 mai 2015

Makiko Furuichi peint à l’aquarelle sur différents formats, des scènes de vie. Ses sujets sont choisis sur le vif. Attentive à ce que le hasard peut lui offrir, elle peint ce qu’elle trouve émouvant, savoureux ce qui la fait sourire. Elle dit de son travail qu’il est une représentation du « niyari » une manière de sourire très japonaise. Un sourire caché derrière sa main, un sourire facétieux et plein de malice, mais jamais moqueur.

Ses aquarelles sont le reflet de sa vivacité et de sa fantaisie. Elle fait ainsi émerger de son souvenir les scènes de vie, les visages, les postures, et laisse sa main guidée par le pouvoir psychique de sa mémoire, tracer les formes floues.

Alexandra PRAUD  « infimes » (dessin)

Elsa POUX « Mapoésie (univers graphique)

Exposition collective

du 17 février au 28 mars 2015

Elsa Poux a créé en 2010 Mapoésie, une marque comme un hommage à Sonia Delaunay et ses Robes Poèmes. Elle y décline ses recherches graphiques autour du motif aussi bien sur du papier que sur du textile, se laissant glisser de l’art à la mode. Le tissu est alors appréhendé comme un mode d’expression artistique à part entière. Elsa Poux donne vie à des œuvres picturales conçues comme de la poésie en mouvement.

Alexandra Praud, quand à elle, réalise à l’encre des dessins abstraits, des espaces aériens, suspendus. Le trait, s’exprime de manière brute, méthodique, spontanée, quasi automatique. Le crayon trace des formes qui s’agglutinent, révélant un magma de matière, oscillant entre le minéral ou l’organique, la roche ou l’épiderme, révélant ainsi des paysages supplémentaires, des nuées, des îles. Ses dessins invitent à voyager entre les échelles, et l’espace, comme de petites cartes, sensibles et magiques, qui flotteraient dans le temps et dans l’imaginaire.

Maëlle De Coux cormorhomme. Photographie Maëlle De Coux "les hommes oiseaux". Galerie 3e parallèle, Paris.

Maëlle De Coux « les hommes-oiseaux »

Exposition personnelle

du 7 janvier au 14 février 2015

« Les hommes oiseaux sont nés du croisement de deux collections. Des images, selectionnées parmi des quantités de photographies de famille d’amateurs avec des photographies, argentiques, que je prends dans les muséums. Les oiseaux naturalisés. L’oiseau est le genre animal qui s’impose.

C’est le symbole de l’imaginaire créatif, de la liberté poétique surréaliste. A chaque espèce d’oiseau un caractère particulier. De l’aigle à l’oiseau mouche, du corbeau à la poule, les possibilités d’associations et d’évocation sont infinies. A chaque personnage son oiseau, selon sa posture, l’ambiance de la photo, le caractère qu’il dégage…»

Maelle De Coux

Biographie

YOKO HOMAREDA

Exposition collective

dessins, céramiques et papiers découpés

du 22 octobre au 29 novembre 2014

Yoko Homareda s’absorbe dans des découpages minutieux et dans le travail de la céramique pour réaliser des pièces d’une incroyable précision mais toujours empreintes de poésie. Elle observe ce qui l’entoure et les traces du temps qui passe, comme une pulsion d’éternité.

Camille DUPUIS

sculpteur textile

du 2 septembre au 18 octobre 2014

Camille Dupuis s’est inspirée de l’univers de Delphine VAUTE pour créer des sculptures textiles empreintes d’une douceur poétique. Crânes de lapin et de chat en laine feutrée, armée de lapins totems baptisés Oryctolagus lanomorpha et nids en laine mérinos rebrodés ont envahi la galerie. Souvent réalisées à partir de laine de seconde main, les créations de Camille DUPUIS toutes en douceur et poésie, interrogent aussi la question du déchet, du produit et ses modalités de fabrication, dans une société du gaspillage.

Delphine VAUTE  « Yvonne, l’enfant chateau »

Exposition Personnelle

du 2 septembre au 18 octobre 2014

Pour sa première exposition 3e parallèle présente une série de dessins de Delphine Vaute.

Son travail interroge les souvenirs d’une enfance imprégnée d’une cruauté dérangeante et troublante. Ses dessins sont le reflet de son univers, habité par des chimères où s’emmêlent des êtres mi insectes mi enfants, et des animaux à la fois domestiques et sauvages, dociles et inquiétants.

Biographie

expositions,expositions,expositions,expositions,expositions, expositions,expositions,expositions,expositions, expositions,expositions,expositions