Exposition collective – « Peut-être que quelque chose … » – 3e Parallèle

Exposition collective – « Peut-être que quelque chose … » – 3e Parallèle
dessin aquarelle sur toile homme debout galerie 3e Parallèle

Exposition collective

« Peut être que quelque chose mettra fin à l’ennui »

Makiko Furuichi, Astrid Huguet, Hélène Paris, Clémentine Poquet, Camille Sarda, Delphine Vaute

dessins contemporains

du 4 au 24 novembre 2016

Exposition collective, « Quand même on se verrait à l’abri du malheur, l’ « ennui», de son autorité privée, ne laisserait pas de sortir du fond du cœur où il a des racines naturelles, et de remplir tout de son venin… Ainsi l’homme est si malheureux qu’il s’ennuierait même sans aucune cause étrangère d’ennui, par l’état propre à sa complexion. » L’ennui est il, comme Blaise Pascal le suggère, ce qui caractérise la condition humaine ?

Chacun, d’aussi loin qu’il peut sonder sa propre mémoire, peut se rappeler avoir connu ce sentiment persistant et effrayant de l’ennui.

Mais l’ennui n’est pas seulement la tristesse des désœuvrés, ce tourment de l’âme, il est aussi une porte vers l’imaginaire, une source de création.

L’exposition « Peut être que quelque chose mettra fin à l’ennui » est une proposition singulière et personnelle d’aborder l’ennui sous sa forme créatrice. L’exposition se propose de rendre à l’ennui son rôle extraordinaire. Chaque artiste nous livre son interprétation de ce sentiment lancinant et exprime les méandres de sa réflexion.

Astrid Huguet laisse son imaginaire fantasque nous livrer les secrets suscités par l’ennui. Entre le réel, le rêve, le souvenir effacé, ses dessins et collages nous dévoilent un rapport évident à l’intimité.

Camille Sarda, Hélène Paris et Clémentine Poquet explorent de nouveaux territoires et dressent une cartographie imaginaire de paysages fantasmés.

Alors que Delphine Vaute et Makiko Furuichi mettent en scène des personnages solitaires qui inventent de nouveaux jeux menant à la redéfinition de règles nouvelles, troubles et parfois inquiétantes.

Astrid Huguet, Catastrophe illustrée, dessin encre et crayon sur papier, 14x19cm, 2015

Delphine Vaute, Shella, encre, crayon sur papier, 30x40 cm 2016

Le Jeudi 3 novembre c’est aussi, Les Jeudis ARty, et une nocturne exceptionnelle dans les galeries d’art du Marais de 18h à 22h.

La Galerie 3e Parallèle y participe et vous invite à regarder le programme et à déambuler dans les quartiers du haut Marais pour des visites particulières des galeries.

Programme des Jeudis Artys

 

du 4 au 24 novembre 2016

Vernissage le 3 novembre

à partir de 18h

Galerie 3e Parallèle

66, rue Notre Dame de Nazareth 75003 PARIS

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*