Dérive sur une variable en pente – Clémentine Poquet

Dérive sur une variable en pente – Clémentine Poquet

« Dérive sur une variable en pente » 

Clémentine Poquet

EXPOSITION

du 19 mai au 18 juin 2016

« Au départ il y a l’écriture d’un fragment.
Le texte court est inscrit dans un moteur de recherchequi génère une série de résultats.
Les résultats sont ensuite librement sélectionnés et relevés par ordre d’apparition pour former des petits textes fictions.
Les images sont générées selon le même principe, sélectionnées dans la première page de la section images du moteur de recherche. Chaque image générée est ensuite librement réinterprétée en dessin.
Les dérives fonctionnent comme un miroir de la société connectée.
Elles explorent et décortiquent le paysage informatique actuel.Les mots et les images s’entrechoquent, éclatent, se fragmentent, se démultiplient, entraînés dans la dérive sémantique du moteur de recherche. Ce dernier, guidé par la main de l’artiste, génère des images et des textes et devient ainsi un moteur de création. »
Clémentine Poquet.
 «DÉRIVE SUR UNE VARIABLE EN PENTE» est la première exposition personnelle de Clémentine Poquet.

Elle présente une série de dessins au fusain et de textes générés par les moteurs de recherche et librement réinterprétés.

À travers une oeuvre en forme de jeu, tel un « cadavre exquis », elle révèle une nouvelle syntaxe développée par internet, et trouble davantage la réalité suggérée par ces nouveaux médias, interrogeant la dématérialisation numérique et son potentiel en tant que vecteur d’imagination et de poésie.

Clémentine Poquet, Le cri de mort de la Terre, 28,5x30cm, fusain sur papier, crédit A.Réty

Biographie Clémentine Poquet

Collection Clémentine Poquet

 

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*